La courtoisie de la route, c'est aussi savoir comment la partager. Apprenez a partager la route.

Dans cet article, nous illustrons 3 règles pour partager la route sécuritairement avec les piétons et cyclistes.

Avec la saison estivale à nos portes, on remarque qu’il y a beaucoup plus de cyclistes et de piétons sur la route; en tant qu’automobiliste, ça implique naturellement de s’adapter. Le partage de la route, c’est d’abord et avant tout du gros bon sens de la part de chacun des usagers de la route, peu importe leur moyen de transport ! En tant que conducteur, il y a quand même quelques règles à respecter :

1. Les piétons, c’est prioritaire.

Si plusieurs usagers arrivent en même temps à une intersection, le plus « vulnérable » passe en premier. Dans cette optique, le piéton est plus vulnérable que le cycliste, qui à son tour est plus vulnérable qu’un automobiliste. Pour reprendre les mots de la SAAQ, vous êtes tenu de faire preuve de prudence accrue à l’égard des passagers plus vulnérables.

2. Le dépassement, ça se fait avec précaution.

Gardez une distance suffisante avec les piétons et cyclistes que vous dépassez. On sait déjà qu’il faut laisser au moins 1 mètre de distance sur une route de 50 km/h ou moins, et au moins 1,5 mètres sur une route de plus 50 km/h. Cela implique que vous aurez possiblement à franchir la ligne continue pour faire le dépassement, en prenant les précautions qui s’imposent. Depuis décembre 2018, cette règle s’applique aussi bien lors du dépassement d’un piéton que d’un cycliste.

3. La courtoisie est de mise!

Quelques secondes d’impatience peuvent vite devenir dramatiques. Vous n’arriverez pas plus tard à destination parce que vous avez laissé traverser un piéton ou attendu quelques instants pour dépasser sécuritairement un cycliste. Non seulement c’est un comportement souhaitable, mais on s’y attend ! Plusieurs comportements « non courtois » sont passibles d’amendes.

Pour que ce partage soit efficace et sécuritaire, les piétons et les cyclistes ont aussi des règles à respecter pour favoriser la cohabitation. Mais ne jetez pas le blâme aux autres ! En tant que conducteur, VOUS êtes la première personne à pouvoir contrôler la sécurité des usagers autour.

Consultez la capsule vidéo RPM+ sur les priorités. 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Pourquoi réduire sa vitesse de conduite?
Le canabis au volant : connais-tu bien les risques?
Comment agir en présence de véhicules lourds?


Partager sur Facebook
 

Inscris-toi à l’info-Tecnic

Ces liens pourraient aussi vous intéresser :