Piétons et cyclistes, voici comment rester sécuritaire et visible si vous utilisez les routes l'hiver.

Pour les piétons et les cyclistes, il n’est pas toujours facile de rester visibles l’hiver! 

Voyons comment les voitures, les vélos et les piétons peuvent se partager la route, même en pleine tempête de neige.

La conduite hivernale exige beaucoup de vigilance

L’hiver, quand les piétons et cyclistes sont difficilement visibles, il est capital d’adapter sa conduite aux conditions météorologiques. D’ailleurs, si Tecnic n’annule pratiquement jamais les cours en cas de tempête, c’est pour mieux préparer les étudiants à la conduite hivernale.

Vous ne contrôlez pas la météo, mais vous pouvez  heureusement prendre les précautions suivantes pour rendre votre conduite plus sécuritaire :
  • Véhicule au point : l’entretien des pneus, le dégivrage, les vitres dégagées… Ne prenez le volant qu’avec une voiture bien entretenue et apte à faire face aux rues glissantes et enneigées.
  • Dérapage 101 : savez-vous quoi faire si vous dérapez en essayant d’exécuter une manœuvre?  Pour préparer les conducteurs, Tecnic offre des cours de dérapage uniques au Québec
  • Mettez la pédale douce : comme la visibilité est souvent moins bonne et le contrôle du véhicule plus difficile en raison de l’état de la chaussée, il faut plus de temps pour réagir aux obstacles.
  • Mieux chez soi : évitez les déplacements lorsque la météo n’est pas coopérative, comme en cas de verglas ou de tempête. Soyez prévoyants et planifiez vos déplacements.

Des piétons qui restent visibles l’hiver

Attention : les collisions mortelles pour les piétons sont plus fréquentes l’hiver que l’été Non seulement piétons et automobilistes sont-ils tous deux moins en contrôle de leur environnement, mais des gestes imprudents comme traverser la rue ailleurs qu’aux endroits désignés peuvent facilement avoir de lourdes conséquences dans un contexte de visibilité réduite.

Faites preuve de plus de vigilance en suivant les conseils suivants :
  • File indienne : si vous devez marcher dans la rue parce que les trottoirs ne sont pas déneigés ni déglacés, faites-le à la queue leu leu en sens inverse de la circulation.
  • Yeux dans les yeux : ne présumez pas simplement que les automobilistes vous ont remarqué. Établissez un contact visuel avec eux le plus souvent possible.
  • Démarquez-vous : un piéton qui porte du blanc se fondra évidemment au décor. Pour rester visibles l’hiver, les piétons devraient porter des vêtements colorés ou des bandes réfléchissantes.
  • Que la lumière soit : évitez les routes peu ou pas éclairées, surtout la nuit, et éloignez-vous le plus possible de la chaussée.

Ça roule toute l’année pour les cyclistes!

Les cyclistes qui défient les chutes de neige et les trottoirs glissants méritent notre admiration, mais ils ne doivent pas oublier que leur vélo aussi doit rester visible l’hiver…

Si vous faites partie des braves qui se déplacent en vélo toute l’année, suivez ces recommandations :
  • Les signaux de bras : un cycliste responsable applique toujours de bonnes techniques de virage. Il peut ainsi prévenir des accidents, surtout quand la visibilité est limitée.
  • Bicyclette à sonnette : saviez-vous qu’il est fortement recommandé pour votre vélo de posséder une sonnette ou un klaxon? Celle-ci vous aidera à annoncer votre présence.
  • Vêtements voyants : les cyclistes sont plus visibles l’hiver avec des vêtements clairs, des bandes réfléchissantes et/ou un dossard orange. Multipliez vos chances d’être vu avec un casque de couleur vive.
  • Plein feu : en plus d’un feu blanc à l’avant et d’un feu rouge à l’arrière, votre vélo doit posséder un réflecteur sur les rayons ou une bande réfléchissante sur les flancs de chaque roue. Pour être encore plus en sécurité, on peut ajouter un phare sur notre  casque!
  • Hisser le drapeau : en plus d’aider les cyclistes à rester plus visibles l’hiver, un fanion sur le côté ou le devant du vélo incite les automobilistes à garder une distance suffisante.
La sécurité, ça concerne tout le monde! Que vous soyez cycliste, piéton ou automobiliste, appliquez ces conseils pour faire de la route un lieu plus sécuritaire pour tous.
 

Articles qui pourraient vous intéresser

Une route à partager, un point c’est tout!
Piétons et camions : comment réduire les risques?
Êtes-vous prêts à affronter l’hiver?


Partager sur Facebook

Inscris-toi à l’info-Tecnic

Ces liens pourraient aussi vous intéresser :