piéton qui traverse une rue rempli de voiture

Arrêtez-vous un instant pour réfléchir: vous êtes ou avez sans doute été piéton, cycliste ou automobiliste sur les mêmes routes à des occasions différentes. C’est pourtant curieux à quel point notre perception du partage varie selon notre mode de transport, non?


Lorsque nous sommes piétons...
On s’attend à avoir la priorité absolue partout et en tout temps, ce qui est faux! Pourtant, ce n’est quand même pas si compliqué de traverser aux endroits et aux moments appropriés…

Lorsque nous sommes cyclistes...
En général, on fera tout pour ne pas ralentir, quitte à brûler un arrêt ou un feu rouge, en prétextant que l’automobiliste, lui, ses pédales sont beaucoup plus faciles à pousser…

Lorsque nous sommes automobilistes...
On se plaît à pester contre ces piétons et cyclistes qui se croient tout permis sur les routes!
 
La COOPÉRATION est la clé d’une cohabitation plus harmonieuse entre les différents usagers de la route. Si vous êtes coopératif, vous n’arriverez pas plus tard à destination et vous serez moins tendu.
 
  • À pied, traverser à un endroit sécuritaire, où vous serez visible pour les automobilistes. Surtout la nuit, sous la pluie, lorsque vous portez un manteau noir. Il n’y a pas de mal non plus à établir un contact visuel avec l’automobiliste avant de traverser!
  • À vélo, lorsqu’il n’y a pas de piste cyclable, roulez à droite, dans le même sens que la circulation. N’oubliez pas que vous devez respecter les arrêts et les feux de circulation au même titre que les automobilistes. 
  • En voiture, soyez un peu plus patient et prenez le temps de laisser passer un piéton ou un cycliste. Surtout quand il pleut et que vous êtes bien au sec dans votre voiture…

Articles qui pourraient vous intéresser

Comment agir en présence de véhicules lourds?
Comment aborder la sécurité automobile avec mon ado
Courtoisie au volant : comment éviter les faux pas
Le corridor de sécurité : Qu’est-ce qu’on fait?
 
Partager sur Facebook