Tu es en train de faire ton cours de conduite et tu redoutes les stationnements? On te suggère quelques trucs pour t’aider à devenir un vrai pro!​

Trouver l’endroit parfait

Bon. On sait qu’on n’a pas toujours le choix quand il est question de trouver l’endroit où l’on va se stationner... Par contre, il faut garder en tête que la taille du stationnement en question peut grandement nous aider. Pour faire un parallèle (wow le jeu de mots), imagine une salle de cinéma presque vide : irais-tu t’asseoir juste à côté des deux seuls spectateurs présents? Malaise. C’est un peu la même chose ici.

De nombreux conducteurs surestiment souvent la grandeur des emplacements. Mieux vaut te stationner plus loin de ta destination et avoir l’espace adéquat pour pouvoir le faire. En plus de te donner l’occasion de prendre l’air une petite minute de plus, tu diminues en fait le risque d’impact avec un autre véhicule!

Prévoir ton départ

Tu as peut-être déjà remarqué : les gens un peu plus âgés (tes parents, entre autres) ont tendance à se stationner à reculons. Se compliquent-ils la vie? Au contraire! On devrait en fait prendre exemple sur eux et visualiser de quelle manière il sera plus simple de quitter le stationnement en question. On ne sait jamais dans quelle circonstance on devra partir. Pssst : Ce truc s’applique encore plus si tu as tendance à être pressé!

Le fameux stationnement en parallèle

Il n’y a pas vraiment de secret lorsqu’on parle de stationnement en parallèle, ne serait-ce que l’importance de prendre son temps. Pour ce qui est des distances, il est recommandé de placer ta voiture à la même hauteur que le véhicule stationné à l’avant de l’espace que tu as choisi. Tu dois ensuite tourner tes roues vers le trottoir ou la bordure et amorcer ton déplacement. Quand les roues arrière de ta voiture approchent du trottoir, tu peux commencer à diriger tes roues de l’autre côté.

Dans le fond, c’est comme pour un premier rendez-vous... Prends ton temps et tes distances, et surtout, ne te mets pas trop de pression! Ah oui! Et tu as le droit de recommencer tes recherches si finalement ça ne fonctionne pas. ;-)

Pratiquer de façon intelligente


Comme dans bien des sphères de la vie, il est clair que la pratique est la clé de l’amélioration! Par contre, savoir t’entraîner dans les bonnes conditions te donne un énorme avantage.

Évite toute situation stressante et pratique aussi souvent que possible les manœuvres vues dans ton cours de conduite. Profite des moments plus tranquilles pour aller te faire la main sans pression dans un stationnement vide pour pratiquer tes stationnements à reculons ou dans une rue peu achalandée pour pratiquer ceux en parallèle, question que ça devienne une deuxième nature. Rapidement, tu vas presque pouvoir le faire les yeux fermés… si ce n’est que tu as besoin de les ouvrir pour bien voir!

Une fois que tu seras rendu un as du stationnement, tu seras prêt à passer à la prochaine étape de ton cours de conduite : réussir ton examen pratique à la SAAQ et obtenir ton permis probatoire!