Le temps file, votre ado est déjà prêt à passer son permis de conduire? Et vous, êtes-vous prêt? Voici quelques trucs afin de bien vous préparer à accompagner votre apprenti conducteur.    

1. Mettre à jour vos notions de conduite

Avant tout, il faut savoir que l’obtention d’un permis de conduire aujourd’hui demande un peu plus d’investissement en temps qu’il y a 20 ans. L’ajout de certaines étapes au processus nécessitera une petite mise à jour afin de bien accompagner votre futur apprenti. Pour découvrir les nouveautés, consultez notre page sur les étapes d’obtention du permis.

2. Intégrer le cours à l’agenda familial

Votre futur apprenti conducteur devra investir du temps pour obtenir son permis. Vérifiez ensemble son horaire actuel (travail, sport, école, examens à venir) pour mieux intégrer son cours de conduite à l’agenda. Et vous, avez-vous des contraintes de temps?  Pour un horaire qui vous convient à tous les deux, vous devrez le bâtir ensemble!

3. Être un bon modèle de conduite

Votre apprenti observe votre conduite depuis des années! Soyez attentif à votre attitude derrière le volant. Êtes-vous calme ou plutôt réactif? Il est temps, plus que jamais, de montrer l’exemple. N’oubliez pas, votre objectif est de l’aider à adopter un comportement responsable au volant et à devenir un bon conducteur, celui que vous aimeriez croiser sur la route.

4. Aborder la question de sécurité

L’obtention du permis de conduire est une grande étape dans l’autonomie de votre jeune. Bien entendu, cette étape comporte quelques facteurs de stress pour vous : les textos, l’alcool au volant, la vitesse… C’est normal! Il est d’autant plus primordial d’aborder ces thèmes et de renforcer la confiance entre vous. Comment vous y prendre? Commencez par établir un contrat familial! Par exemple, il peut contenir des points comme : s’engager à être courtois au volant, à ne jamais être sous l’effet de l’alcool pour prendre le volant ou à laisser le cellulaire de côté dans la voiture. Vous le signez tous les deux afin d’officialiser le tout. Cet accord vous permettra de fixer des balises et de vous y référer au besoin.

5. Établir des règles en cas d’imprévus

Définir avec votre futur conducteur un code comportant des règles simples est une bonne chose. Il pourra appliquer ces règles en cas d’imprévus. Par exemple : Quoi faire s’il perd le contrôle? Se ranger sur l’accotement? Décélérer? Établir certaines consignes l’aidera à prévenir et à mieux gérer les imprévus. N’oubliez pas, votre rôle d’accompagnateur est de lui apprendre à anticiper les dangers et à mieux manœuvrer sa voiture.

6. Communiquer calmement et clairement

La communication est primordiale quant à la réussite de votre équipe. Demeurez calme lors de vos interventions. Sur la route, les explications claires et les exemples concrets sont à privilégier. Votre expérience engendre certains automatismes que votre apprenti ne maitrise pas encore! Mettre son clignotant, regarder avant de changer de voie, vérifier ses angles morts… Ces réflexes ne sont pas innés chez les conducteurs débutants. Ne l’oubliez pas.

7. Acquérir de bons réflexes d’accompagnateur

Accompagner un apprenti nécessite d’être prêt à réagir rapidement. Vous devez être aussi attentif à la route que lorsque vous prenez le volant. Afin de bien vous préparer, cette partie vous sera expliquée en détail par Tecnic lors d’une rencontre prévue au module 6, avec votre apprenti! Les manœuvres de stationnement seront abordées ainsi que les bons réflexes à avoir en cas d’intervention de votre part.

8. Garder son calme en tout temps

En toutes situations, respirez et demeurez calme! Cela vaut tant pour vous que pour votre apprenti. Apprendre à gérer un véhicule est un processus stressant. Pour vous aider, identifiez d’abord les insécurités, d’un côté comme de l’autre, et parlez-en ensemble! Même si c’est difficile pour vous, faites-lui confiance pour la suite! Il a acquis de très bonnes bases de conduite automobile tout au long de sa formation. Comme on dit, la confiance vient avec la pratique, et le temps!

9. Encadrer les sorties

Gardez ceci en tête : vous êtes LE guide de son apprentissage de la conduite automobile! Respectez son rythme et proposez-lui de conduire dans des situations où vous serez les deux à votre aise. Par exemple, rendez-vous dans un stationnement pour tester quelques manœuvres de base. Il s’agit d’un bon moyen pour établir la confiance d’un côté comme de l’autre. Graduellement, variez les scénarios, les conditions météorologiques et même les différents types de chaussée.

10. Faire de votre mieux

Il n’y a pas de règle quant au nombre d’heures de pratique recommandé avec son accompagnateur. Tout comme il n’y a pas de recette pour être un bon parent! Toutefois, certains experts recommandent 50 heures de conduite accompagnée, ou d’avoir parcouru entre 3000 et 6000 km en situations variées pour arriver à une bonne maitrise du véhicule. Jusqu’ici, vous avez fait de votre mieux en exposant votre apprenti à différentes situations de la vie et c’est le même principe pour la conduite sur la route. Vous avez réussi à rendre votre enfant autonome puisqu’il est sur le point d’acquérir son permis! Bravo et continuez ainsi. Nul doute qu’il recevra le soutien nécessaire à l’obtention de son permis!
 
Maintenant que vous êtes prêt à former une équipe gagnante, il ne vous reste plus qu’à inscrire votre futur apprenti en ligne et à remplir efficacement votre rôle d’accompagnateur.